BIENVENUE SUR LE SITE DE LA JKA-SKD CANADA

Cliquez ici pour consulter les dernières nouvelles!
Raison d’être de la JKA-SKD Canada

L’organisation canadienne mondiale JKA Shotokan Karate-Do (JKA-SKD Canada) fut constituée en février 2001. Le but de la JKA-SKD Canada est de regrouper au sein de la corporation les organisations de divers types dédiées à la connaissance, à la promotion, à l’enseignement et au développement du karaté Shotokan Karate-Do selon les règles, les règlements et les directives édictées et promulguées par l’association japonaise de karaté (JKA).


Logo de la Japan Karate Association
Les principaux objectifs de la JKA-SKD Canada sont les suivants :
  • tenir sous ses auspices, commanditer et autrement soutenir et sanctionner des compétitions locales, régionales, nationales et internationales de karaté amateur;
  • tenir sous ses auspices, commanditer et autrement soutenir des séminaires et autres réunions d’information pour la qualification et la certification des instructeurs, des préposés aux examens et des juges admis à exercer leurs fonctions sur une base régulière; et
  • coopérer avec, apporter son concours, accorder son aide et son appui aux autres organisations canadiennes et internationales dédiées à la promotion et au développement du karaté de l’école Shotokan.

Présentement, 37 dojos situés en Colombie-Britanique, Ontario et au Québec sont membres de la JKA-SKD Canada.

L’adresse du bureau chef de l’organisation est le 4710 St. Ambroise suite 223, Montréal, Québec, Canada H4C 2C7, soit l’adresse d’affaires du président fondateur François Gélinas.

Le conseil d’administration est formé des 7 administrateurs suivants :

    Président : Don Sharp
    Vice-président : Shahrokh Hoghooghi
    Secrétaire : Bio Aikawa
    Trésorier : Stacy Ungar
       
      Jean-Pierre Cusson
      Louis A. Dessaint
      Paul Atkin

La JKA-SKD Canada est une organisation reconnue par la JKA. Nos membres ont ainsi l’opportunité d’assister régulièrement à des stages d’entraînement donnés par des instructeurs du Honbu dojo, de participer à des événements JKA nationaux et de représenter le Canada aux tournois internationaux de la JKA.

Les membres de la JKA-SKD Canada sont également invités à participer aux activités organisées par la Shotokan Karate-Do International (SKDI). La SKDI, située dans la ville de New York, est dirigée par Sensei Masataka Mori (9e Dan JKA) et est la maison mère de tous les clubs Shotokan Karate-do dans la région Pan-américaine (www.jkany.org). Sensei Mori est Directeur au niveau international et conseiller technique de la JKA et soutient et conseille de façon active les karatekas canadiens depuis plus de 30 ans.

Nous invitons tout dojo JKA non membre à communiquer avec nous s’il désire devenir membre de la JKA-SKD Canada.

Qu’est que la JKA ?

La JKA (Japan Karate Association) www.jka.or.jp fut fondée en 1948 par des étudiants du Maître Gichin Funakoshi, le père du karaté de l’époque moderne. Le siège social de la JKA est situé à Tokyo, Japan (Honbu dojo), le conseil d’administration actuel de la JKA est présidé par M. Nobuyuki Nakahara. Maître Masaaki Ueki, 9e dan est l'instructeur en chef de la JKA depuis 2011, succèdant ainsi à Sensei Motokuni Sugiura, 10e dan qui aura occupé ce poste pendant 19 ans.

La JKA fonctionne mondialement afin de maintenir les standards élevés d’instruction et d’entraînement établis par ses fondateurs et afin d’encourager la croissance et le développement du Shotokan partout dans le monde.

La JKA est de loin la plus importante organisation de karaté dans le monde.


QU'EST-CE QUE LE KARATÉ?

Fouiller le passé sert à comprendre le présent.
L'ancien, le nouveau, ceci est une question de temps.
Dans toutes choses, l'homme doit avoir un esprit clair.
La Voie : qui la transmettra correctement ?
Poème par Gichin Funakoshi


Karaté-dô

Le premier sens de karadans Karaté-dô indique que le karaté est une discipline qui permet de se défendre avec ses mains et poings nus, sans arme.

Le second est révélé par la maxime suivante : tout comme le miroir clair qui reflète une image sans distorsion, ou la vallée paisible qui renvoie l'écho d'un son, ce sont la clarté de l’esprit et la pureté de la conscience qui permettent de comprendre et d’assimiler les notions du Karaté-dô.

Conditionnement physique :

La pratique du Karaté requiert des déplacements du corps dans touts les directions et peut être pratiqué partout, peu importe les dimensions de l’aire ou de la pièce où l’on se trouve. Toute personne peut pratiquer le karaté, les jeunes comme les âgées, les faibles comme les forts, car chacun peut ajuster les exercices d’entraînement en fonction de ses propres capacités. De plus, en continuant la pratique du karaté, le corps devient plus fort, les techniques développées plus précises et l’exercice, plus soutenu.

Auto-défense :

La puissance du Karaté a atteint une grande renommée. On peut affirmer, sans exagération, que le corps d’une personne bien formée dans cette discipline est muni d’une arme de force redoutable. Les techniques du Karaté consistent surtout de coups de frappe, coups de pieds et de blocage bien qu’on y retrouve également des techniques de projection de l’adversaire. Avec le temps, les paréages et ripostes sont exécutes simultanément et de façon synchronisée de sorte qu’aucune arme n’est nécessaire à l’auto-défense ; on réussit à les appliquer de façon efficace même si l’on est pas doué d’une grande force naturelle.

Développement spirituel :

Le Karaté, tout comme les autres arts martiaux, incite au développement de la courtoisie, l’intégrité, l’humilité et le contrôle de soi-même, chez ceux ayant saisi l’essence de cet art. Par ailleurs, étant donné que la pratique du karaté ne nécessite pas un environnement particulier, des équipements spéciaux ou la présence d’un adversaire, cet art martial offre une souplesse qui permet même à l’individu plus faible, de développer son corps et son esprit de façon naturelle, graduellement, sans être conscient du progrès qu’il a réalisé.

Traduction par D. Liboiron et R. Eugeni - Karate Do Kyohan, Gichin Funakoshi